Aller à la recherche

mardi 7 novembre 2023 22:49

Biche, Mona Messine

Partage Partager le billet

Biche

L’histoire:
Dans la forêt, une partie de chasse s’engage, menée par Gérald, la gâchette du coin. Devant lui, son chien Olaf piste la trace, et Linda, son vieil amour, guide les traqueurs qui rabattent le gibier. Alan le garde-chasse a le cœur en morceaux. Ce soir, il le sait, les biches seront en deuil. Mais en ce dimanche plus gris que les autres, une tempête approche. La forêt aligne ses bataillons, les animaux s’organisent.

Mon avis :
Ce roman se présente comme un conte, et j’ai abordé ma lecture avec intérêt après avoir dépassé le cap du style de l’auteur : un narrateur omniscient, sans aucun dialogue. La narration est fluide, mais j’ai eu du mal à lire ce roman.
La quatrième de couverture indique « Et une biche refuse la loi des hommes », ce qui n’est pas vraiment le cas. Les trois quarts du roman nous montrent la mise en place de la chasse, le déroulement de la journée, et la fuite des animaux. Il y a aussi ce que pense la biche, mais les interactions réelles se déroulent dans les dernières pages, et un peu par hasard.
Alors, oui, le lecteur apprend le déroulement d’une chasse et les méthodes des chasseurs. De l’autre côté, les animaux sont personnifiés, mais je n’ai pas réussi à apprécier.
J’ai aussi trouvé les personnages caricaturaux, que ce soit Alan (le garde forestier qui pleure la mort des animaux), Gérald (le chasseur expérimenté qui ne vit que pour tuer, disant protéger la nature), et Linda (qui est mariée, mais ne pense qu’à son voisin, Gérald). De plus, je n’ai pas compris l’intérêt de la scène des cerfs homosexuels, ou les rappels réguliers à la mère de Bambi (si Alan a vraiment des problèmes avec cela, il existe des thérapies, autrement plus efficaces que devenir garde-forestier « fleur-bleue »).
Enfin, le comportement de Basile (un adolescent qui rêve de devenir chasseur) est complètement stupide : il entre par effraction chez son voisin, Gérald, uniquement dans le but de faire une vidéo TikTok de lui avec des armes à la main pour faire le buzz.
J’ai vu que certains avaient vraiment apprécié le message de ce roman, ce n’est pas mon cas : je pense que je ne suis pas la cible. Dommage.

Service presse des éditions MON POCHE.

Titre: Biche
Auteur: Mona Messine
Éditeur: MON POCHE
Nombre de pages: 176
ISBN: 978-2-3791-3145-5
Date de publication: 17 août 2023

Acheter «Biche» sur Amazon

Partage Partager le billet

mardi 17 octobre 2023 16:39

Geist Maschine Vol 1, de LRNZ

Partage Partager le billet

Geist Maschine Vol 1

L’histoire :
La Terre a survécu à une apocalypse qui a mené l'humanité au bord de l'extinction. Seuls de petits groupes isolés échappent aux mutations et tâchent de survivre dans un monde où une nature sauvage et violente a repris ses droits, recouvrant désormais les ruines de l'ancienne technologie. Deux jeunes garçons, Len et Sol, échappent de peu à la mort grâce au mystérieux Aiden.

Mon avis :
Geist Maschine a été une superbe découverte ! Ce premier tome nous transporte dans un univers post-apocalyptique, un monde où la technologie, sans doute pas volontairement, a laissé place à la nature luxuriante et à la survie des plus forts.
Dès les premières pages, j’ai été plongé dans un récit captivant duquel il est difficile de décrocher. On y suit deux jeunes frères, Len et Sol, qui tentent de survivre après la perte tragique de leurs parents. Leur destin bascule lorsqu'ils croisent la route d'Aiden, un personnage énigmatique.
Les personnages déclenchent l'empathie du lecteur, chacun apportant quelque chose à l'histoire. Len, le cadet, est muet, pour une raison inconnue. Sol est débrouillard, et Aiden s’y connaît en survie. Étant désormais sans attache, ils décident de rester ensemble.
L'intrigue principale tourne autour de la mystérieuse maladie Malundo et des Geist Maschine. Le tout est bien mené, palpitant, avec les rebondissements nécessaires pour maintenir le lecteur en haleine.
Les illustrations sont magnifiques, les dessins à couper le souffle. Lorenzo Ceccotti (LRNZ), a su créer un monde à la fois sombre et magnifique, avec une mise en page originale.

J’attends avec impatience de découvrir le volume 2.

À lire !

Service presse des éditions Rue de Sèvres.

Titre: Geist Maschine Vol 1
Auteur: LRNZ
Dessinateur:_ LRNZ
Éditeur: Rue de Sèvres
Nombre de pages: 232
ISBN: 978-2-8102-0628-5
Date de publication:__ 20 septembre 2023

Acheter «Geist Maschine Vol 1» sur Amazon

Partage Partager le billet

vendredi 6 octobre 2023 15:29

Slum Kids 1, Petit Rapace

Partage Partager le billet

Slum Kids 1

L’histoire :
Dans un monde où l'environnement est une décharge à ciel ouvert, faisant de l'horizon une mer de détritus à perte de vue, chacun survit en choisissant ou non de laisser libre cours à ses plus bas instincts. Au cœur de la violence, de la drogue et de la corruption en tout genre, les enfants sont livrés à eux-mêmes et doivent survivre.

Mon avis :
Je découvre Petit Rapace à travers cet album qui est le premier de la série. L’histoire se déroule dans un monde post-apocalyptique, au cœur d'une immense décharge, où la loi du plus fort règne sans pitié. Trois jeunes enfants, Eingyi, Bambi, et Lombric, se battent pour leur survie dans ce récit sombre. La violence, la drogue, la prostitution, et même le meurtre, sont leur lot quotidien. Cela commence avec ce groupe de trois enfants, livrés à eux-mêmes, évoluant au sein de ce cauchemar de violence et de conflits territoriaux sans fin.
Après qu'ils ont agressé un groupe d'adultes pour s'emparer d'un maigre butin, le retour de bâton est terrible. Les personnages, même dans cette réalité brutale, recèlent des lueurs d'espoir. Eingyi et Bambi se portent en défenseurs de Lombric, le plus jeune de leur groupe. Leur aspiration à une vie meilleure lutte constamment contre les réalités sordides de la décharge qui les emprisonne.
Le style visuel de cet album est aussi percutant que son scénario. Les couleurs et le trait de l'artiste captent de façon saisissante l'atmosphère sombre et violente de cet univers. Dès les premières pages, le lecteur se retrouve captivé par le récit et la mise en page dynamique et obsédante.
L’histoire est très violente, gore, teintée de fantastique. Graphiquement, le style de Petit Rapace, mélange habile de manga et de comics, est un véritable délice pour les amateurs du genre. Les scènes de combat sont puissantes et dynamiques, et l'horreur est habilement mise en scène, incarnant les ravages de la violence.
« Slum Kids » est une plongée dans un monde empreint de désespoir, où la survie de trois enfants fait face à la loi impitoyable du quartier. L'histoire interroge la place de la violence dans la résolution des conflits, sans pour autant offrir de solutions claires. Les répercussions sont graves, affectant chaque personnage.

À découvrir.

Service presse des éditions Rue de Sèvres.

Titre: Slum Kids 1
Auteur: Petit Rapace
Dessinateur: Petit Rapace
Éditeur: Rue de Sèvres
Nombre de pages: 104
ISBN: 978-2-8102-0392-5
Date de publication: 30 août 2023

Acheter «Slum Kids 1» sur Amazon

Partage Partager le billet

vendredi 29 septembre 2023 14:01

Enfouis, Lynda La Plante

Partage Partager le billet

Enfouis

L’histoire :
Dans les décombres encore fumants d’un cottage, ont été retrouvés un corps carbonisé et quantité de vieux billets de banque à moitié calcinés. Le lien est aussitôt fait avec une affaire jamais élucidée, vieille de vingt-cinq ans : le braquage d’un train postal et le vol de 27 millions de livres sterling. Jack Warr, simple inspecteur au sein de la Criminelle, y voit l’occasion de donner un coup de fouet à sa carrière.

Mon avis :
J'ai abordé avec enthousiasme ce premier volet de la série consacrée à l'inspecteur Jack Warr. Dès les premières pages, j'ai été happé par l'intrigue et le portrait de son personnage central. Découvrant une maison réduite en cendres, avec un cadavre carbonisé à l'intérieur et des billets de banque périmés dispersés autour, j'ai été instantanément plongé dans un mystère qui promettait d'être très intéressant.
L’autrice a réussi à tisser une trame habile, mêlant l'enquête policière et la quête personnelle de Jack pour trouver l'identité de son père. L'inspecteur, dont la personnalité oscille entre apathie et obsession, ajoute de la profondeur à l’histoire.
Jack se révèle comme le pivot de l'intrigue, et la romancière parvient à créer une dualité captivante en lui. D'un côté, c'est un enquêteur qui semble laisser son potentiel inexploité, évoluant en bas de l'échelle hiérarchique. De l'autre, il incarne l'homme en quête de ses racines, prêt à tout pour exhumer la vérité. Les interactions avec Maggie, son épouse, ajoutent une dimension émotionnelle bienvenue, et maintiennent le personnage ancré dans le réel.
L'intrigue policière est solidement élaborée, avec des rebondissements qui nous font voyager entre passé et présent. Les personnages féminins impliqués dans le braquage du train postal apportent une dimension de mystère et d'ambiguïté, et leur évolution au fil du temps est bien menée.
Cependant, des lecteurs pourraient reprocher certains rebondissements, et au personnage de Jack un manque de nuance et de subtilité. Son attitude, notamment son mépris des règles, pourrait sembler maladroite. Pour moi, il s’agit d’un détail. De plus, son cheminement personnel et ses interactions avec ses parents adoptifs apportent une touche d'émotion supplémentaire.
La fin me semble un peu trop convenue, mais cela ne m’a pas dérangé.

À lire !

Service presse numérique des éditions l'Archipel par l'intermédiaire de Netgalley.

Titre: Enfouis
Auteur: Lynda La Plante
Éditeur: l'Archipel
Nombre de pages: 400
ISBN: 978-2-8098-4690-4
Date de publication: 8 juin 2023



Acheter «Enfouis» sur Amazon

Partage Partager le billet

samedi 23 septembre 2023 09:34

Le Grand Migrateur, d’Augustin Lebon et Louise Joor

Partage Partager le billet

Le Grand Migrateur

L’histoire : Sur la planète O'Zhinn, ravagée par la malédiction de la glaire noire, vivaient des géants maintenant disparus. Tous les 200 ans, ceux-ci sortaient de leur longue hibernation pour entamer une longue migration vers le nord. Ils furent décimés par les hommes. Leur histoire est désormais une légende qui n'existe plus que dans quelques livres. Quand un jour, un dernier géant endormi sous terre se réveille à la surprise de tous, la chasse à la bête reprend.

Mon avis :
Le Grand Migrateur est une pépite qui nous entraîne dans une aventure fascinante : une fable écologique et fantastique . Ce récit s'avère être une brillante satire de notre société actuelle, et il ne faut que peu de temps pour se laisser emporter par son histoire et l'atmosphère qu'elle crée.
L'histoire se déroule sur la planète O'Zhinn, où des catastrophes naturelles causées par une substance mystérieuse, la « glaire noire », ravagent la terre. C'est dans ce contexte que nous rencontrons Odette, une vieille dame considérée comme excentrique par ses concitoyens, et Childebert, son fidèle assistant albinos. Lorsqu'ils apprennent l'éveil d'un géant, ils décident de partir à sa rencontre pour l'aider à achever sa migration (même si Childebert n’est pas très enchanté), malgré les dangers qui les guettent.
Les personnages de cette bande dessinée sont attachants, en particulier le duo intergénérationnel formé par Odette, la grand-mère passionnée de science, et Childebert, un jeune garçon plus réservé, mais profondément sensible. Leur alliance apporte une touche d'émotion à l'histoire.
L'intrigue, quoique courte, est bien rythmée et mêle habilement des éléments de fantasy et d'écologie. Elle nous invite à réfléchir sur la perception des animaux comme menace, la différence, et sur la tendance à éviter de regarder en face les réalités dérangeantes. Malgré sa brièveté, l'histoire parvient à soulever des questions pertinentes sur le changement climatique et la nécessité de protéger la nature.
Les illustrations de Louise Joor sont magnifiques, détaillées, et contribuent grandement à l'immersion dans l'univers de la bande dessinée. Les planches, les couleurs, et le découpage de l'histoire sont une véritable réussite.
Cette bande dessinée, orientée jeunesse, nous invite à la réflexion tout en nous offrant un bon moment de lecture, quelque soit notre âge (et je ne suis plus tout jeune ;-)).

À lire !

Service presse des éditions Rue de Sèvres.

Titre:Le Grand Migrateur
Auteur: Augustin Lebon
Dessinateur: Louise Joor
Éditeur: Rue de Sèvres
Nombre de pages: 72
ISBN: 978-2-8102-0287-4
Date de publication: 30 août 2023

Acheter «Le Grand Migrateur» sur Amazon

Partage Partager le billet

- page 1 de 153

Page top